Le port spatial de la NASA résiste à l'ouragan Matthew alors qu'un satellite révèle un double mur oculaire

L

Une structure à double paroi oculaire capturée de l'ouragan #Matthew à 15 heures. EDT (1900 GMT) le 6 octobre 2016 par le satellite principal de la mission Global Precipitation Measurement. (Crédit image : NASA MSFC/SPoRT)



Puissant L'ouragan Matthieu a laissé le Kennedy Space Center (KSC) de la NASA dans son sillage, et le vénérable port spatial est toujours debout.

Matthew est passé au large de KSC (qui se trouve sur la côte atlantique du centre de la Floride, juste à l'est d'Orlando), évitant apparemment au site un coup direct, ont écrit des responsables de la NASA dans une mise à jour ce matin (7 octobre).

'Pour le moment, on observe des dommages limités sur le toit des installations du KSC, les services d'eau et d'électricité ont été perturbés et il y a des débris dispersés', ont écrit des responsables de la NASA. 'L'onde de tempête a été observée comme étant relativement minime, limitée à des parties localisées du centre spatial.' [ Ouragan Matthew : un satellite de la NASA révèle des couches de tempête en 3D (vidéo) ]



À 9 h 45 HAE (13 h 45 GMT) aujourd'hui, les vents à KSC diminuaient mais n'étaient toujours pas descendus régulièrement en dessous de 58 mph (93 km/h), ce qui signifie qu'il était encore trop dangereux d'envoyer des équipages à l'extérieur pour effectuer une évaluation approfondie des dommages. , la mise à jour ajoutée.

«L'équipe d'évaluation des dommages et de récupération sera convoquée pour son évaluation formelle samedi matin [oct. 8],' Les responsables de la NASA ont écrit .

La NASA a fermé le KSC hier (6 octobre) et aujourd'hui pour se préparer à Matthew. Le port spatial a longtemps été le centre de lancement des astronautes de la NASA ; les missions lunaires Apollo ont décollé de KSC, par exemple, tout comme les vols de la navette spatiale vers l'orbite terrestre. KSC gère également les activités de lancement des missions robotiques de la NASA qui décollent de la base aérienne de Cap Canaveral, située juste à côté sur la côte de Floride.



Pendant ce temps, de nouvelles vues satellites ont révélé que Matthew a développé un œil central plus grand avec un double « paroi oculaire », ce qui se produit généralement avec les puissants ouragans. Les murs des yeux abritent des orages intenses avec des vents forts et de fortes pluies, de sorte que l'ajout d'une deuxième bande signifie que de plus grandes zones peuvent être déversées, ont déclaré des responsables de la NASA.

Matthew est actuellement un ouragan de catégorie 3, avec des vents maximums soutenus d'environ 115 mph (185 km/h), selon la dernière mise à jour du National Hurricane Center (NHC) des États-Unis. A partir de 14h. HAE (18h00 GMT) aujourd'hui, la tempête était à 60 miles (97 km) au sud-est de Jacksonville, en Floride, et se déplaçait vers le nord-nord-ouest à 12 mph (19 km/h).

Alors que Matthew s'est un peu affaibli au cours de la dernière journée – il s'agissait d'une tempête de catégorie 4 hier, avec des vents d'environ 140 mph (225 km/h) – l'ouragan reste très dangereux, avec le potentiel de faire des ravages potentiellement mortels sur un large bande du sud-est des États-Unis, a averti le NHC. Pour plus d'informations et les dernières mises à jour, revenez régulièrement sur la page Matthew du NHC ici : http://www.nhc.noaa.gov/graphics_at4.shtml?5-daynl



Suivez Mike Wall sur Twitter @michaeldwall et Google+ . Suivez-nous @Spacedotcom , Facebook ou Google+ . Publié à l'origine le Eguesswhozoo.com .